conjoncture-economique

L’Urssaf Lorraine et la MSA Lorraine décryptent la santé économique de la Moselle

L’Urssaf Lorraine et la MSA Lorraine décryptent la santé économique de la Moselle

En 2022, la Moselle a perdu 360 emplois. C’est l’une des statistiques présentées par l’Urssaf Lorraine et la MSA Lorraine, à Metz, quant à la situation économique lorraine. Comment notre département se situe-t-il quant à ses voisins ? Quelle est la météo des déclaration préalables à l’embauche depuis ce début d’année ? En Moselle, comme ailleurs, on note un ralentissement. Analyse et synthèse.

Où en est l’artisanat du bâtiment mosellan à un mois de l’été ?

Où en est l’artisanat du bâtiment mosellan à un mois de l’été ?

L’activité de l’artisanat du bâtiment ralentit depuis le début d’année. Aux difficultés subies depuis des mois par les professionnels de la branche s’ajoute une conséquence directe : les entreprises sont enclines à moins chercher de personnel, les intentions d’embauche stagnant. Lassitude des employeurs face à des postes qui ne sont jamais pourvus ou prudence face au contexte économique dégradé ? Sans doute les deux. La note de conjoncture trimestrielle de la Capeb ne laisse aucune équivoque : ce n’est pas l’apocalypse, mais on ne peut verser dans l’optimisme. L’analyse nationale rejoint celle du département : nous ne sommes pas au bout d’un tunnel qui commence à être sacrément long pour les acteurs de notre économie de proximité qui plient mais ne rompent pas.

Dans un contexte artisanal complexe, la CAPEB Moselle garde le cap

Dans un contexte artisanal complexe, la CAPEB Moselle garde le cap

Dans un climat socio-économique incertain, l’artisanat du bâtiment s’adapte. La CAPEB Moselle, qui aura 30 ans l’an prochain, demeure ici une boussole, un facilitateur, accompagnant les professionnels dans les transitions. Son président, Émilien Gangemi fait le point sur l’actualité chaude, et plus généralement, sur la cohérence des services et des missions de l’entité dans les défis présents et à venir.

Défaillances d’entreprises : la Moselle pas épargnée par une conjoncture économique nationale dégradée

Défaillances d’entreprises : la Moselle pas épargnée par une conjoncture économique nationale dégradée

Le baromètre national des entreprises élaboré par le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce et l’institut Xerfi Spécific, partir de l'analyse des six millions d'entreprises immatriculées au Registre du commerce et des sociétés (RCS) a présenté ses résultats pour le premier semestre 2023. Il permet de mesurer l’impact des crises successives sur la santé du tissu entrepreneurial hexagonal. La Moselle n’est ici pas épargnée par les difficultés présentes et à venir, même si elle a comme atout un meilleur dynamisme de création que sur d'autres territoires. Analyse.

Défaillances d’entreprises : quelle situation en Moselle ?

Entreprises. Sans sombrer dans une vision cataclysmique, la situation économique hexagonale ne doit pas, dans le sens inverse, nous ouater dans un déni confortable mais peu en rapport avec la réalité actuelle des chefs d’entreprise. Pléthore rament sur une mer économique à forts vents contraires.…

Résilient, le tissu entrepreneurial mosellan résiste aux crises

Entreprises. Les secteurs enregistrant la plus forte croissance du nombre de liquidations judiciaires à un an d’intervalle (évolution sur la période du 1er juillet au 30 septembre 2023 par rapport à la même période en 2022) : + 175 % : agences immobilières + 132 % : activités des sociétés de holdin…

La Moselle pas épargnée par une poussée des défaillances d’entreprises

Entreprises. Les défaillances d’entreprises augmentent en France. Sur les six premiers mois de l’année, le nombre de défauts a progressé de 18 % par rapport au premier semestre 2023, selon la note de conjoncture publiée par les administrateurs et les mandataires judiciaires. Près de 33 500 défailla…